Comment bien traiter l'eau de sa piscine | Pentair Pool Europe

Comment bien traiter l'eau de sa piscine

woman in swimming pool


 

Bien traiter l’eau de sa piscine peut parfois paraître complexe: quels produits utiliser, à quel moment et en quelle quantité? Ce traitement est pourtant capital pour la santé des baigneurs et ne demande en réalité que quelques connaissances de base pour être effectué correctement et assurer une bonne qualité d’eau tout au long de la saison.

C’est le principe de « la juste dose au bon moment » qui doit diriger le traitement de l’eau: c’est ainsi que vous éviterez les problèmes si désagréables d’eau verte, de rougeurs et picotements de la peau ou encore d’usure prématurée du matériel.

Régler d'abord l'équilibre de l'eau

Pour un traitement efficace de l’eau de piscine, la première étape est de maintenir son équilibre naturel entre dureté (TH - le calcaire), alcalinité (TAC) et pH (potentiel hydrogène). En cas de déséquilibre le pH varie rapidement: le chlore, sensible au pH, devient alors inefficace et ne désinfecte plus la piscine.

Si ces termes vous sont étrangers, aucun problème: la balance de Taylor donne clairement la valeur de TAC à atteindre en fonction de la dureté de votre eau TH et la valeur de pH idéale pour le chlore qui se situe entre 7,4 et 7,2.

Diagramme d'équilibre de l'eau (balance de Taylor):

balance taylor


Le calcaire (TH) est inhérent à l’eau de remplissage de votre piscine, donc à la dureté de votre eau potable qui dépend de votre emplacement géographique. Nous précisons « eau potable » car remplir sa piscine avec de l’eau de puits ou de forage est une mauvaise idée: ce qu’on gagne en eau « gratuite », on le perd ensuite en frais de traitement de cette eau contenant encore des éléments indésirables (bactéries, algues, métaux, etc.).

L’alcalinité (TAC) varie beaucoup notamment à cause de l’eau de pluie, déminéralisée, qui l’abaisse (spécialement en l’hiver). Il faut donc l’accroître jusqu’à la valeur donnée par la balance de Taylor: en traçant une ligne entre le TH de son eau potable et un pH idéal de 7,4 - 7,2, on obtient la valeur de TAC à atteindre.

Cette valeur permet alors de stabiliser naturellement le niveau de pH en donnant un « pouvoir tampon » à l’eau. A l’inverse si le TAC est trop bas, le pH varie beaucoup; s’il est trop élevé le pH ne bouge plus mais se situe vers 7,8, ce qui ôte toute efficacité au chlore.

En résumé, pour une dureté d’eau moyenne, on maintient le TAC entre 80 et 120 afin de conserver un pH entre 7,2 et 7,4.

Régler l’équilibre de l’eau est donc une étape indispensable avant de s’occuper des produits de traitement.

treatment products

Bien doser ensuite les produits de traitement

Mentionnons d’abord qu’il ne faut jamais mélanger les produits de traitement hors du bassin: des réactions violentes (explosions) pourraient survenir.

Les produits biocides comme le chlore sont des produits chimiques puissants qu’il faut utiliser en quantité raisonnée. Car une piscine doit être désinfectée mais aussi désinfectante pour la sécurité des baigneurs en éliminant toute bactérie, virus, algue, etc. qui pourrait s’y trouver. Il est d’ailleurs inutile de traiter sa piscine en hiver si personne ne s’y baigne (hormis pour la beauté de l’eau).

Il convient donc d’utiliser les produits de traitement avec parcimonie, en connaissance de cause et surtout pas « au hasard », selon le principe: la juste dose au bon moment.

L'automatisation pour un traitement de l'eau raisonné

L’automatisation du traitement de l’eau apporte l’avantage considérable d’une régulation permanente, qui évite notamment que l’eau tourne au vert sans qu’on s’en aperçoive, ce qui coûtera toujours plus cher à rattraper que le coût d’installation d’un système de traitement d’eau automatique.

Un système complet de traitement d’eau comme notre SOLEO RX ou SOLEO Salt régule d’abord le pH à l’aide d’une première sonde. Puis, il ajuste le niveau de chlore grâce à la deuxième sonde nommée ORP (la plus fréquente dans les piscines privées) qui mesure le pouvoir oxydant de l’eau. Si ce dernier est trop faible, l’appareil augmente alors la quantité de chlore dans l’eau.

soleo


Le chlore est injecté sous forme liquide ou directement généré in situ en transformant le sel très pur introduit dans l’eau en chlore actif au moyen d’une cellule d’électrolyse.

Notre solution IntelliChlor permet une chlorination grâce au principe de l’électrolyse au sel, vous évitant d’acheter, transporter et stocker du chlore.

L’automatisation du traitement de l’eau offre une réelle tranquillité d’esprit, en particulier si l’on connaît mal la chimie de l’eau. Un tel système sera en outre toujours plus efficace qu’un contrôle à la main même assidu, car il est impossible de suivre en temps réel, à l’instar d’un appareil automatique, la variation de la composition de l’eau au fil de la journée.

Notons enfin qu’il est quand même recommandé de choquer l’eau de temps en temps au moyen du chlore adéquat (« chlore choc »). Car certaines bactéries peuvent s’accoutumer au niveau de chlore constant réglé par un système automatique et finalement y résister. Procéder à un ou deux chocs par saison permet alors d’éliminer pour de bon les bactéries tenaces.

La pompe à vitesse variable pour une observation complète

En parallèle au système automatique et afin que le volume d’eau total soit surveillé, il est nécessaire que celui-ci reste constamment en mouvement. Pour une circulation 24h/24, l’installation d’une pompe à vitesse variable, comme par exemple notre Ultra-Glas VS2 est recommandée. A basse vitesse constante, elle permet une surveillance et ajustement permanents des paramètres de l’eau et donc la juste dose de produit au bon moment. Découvrez ici les bienfaits spectaculaires de la pompe à vitesse variable.

Le traitement de l'eau avec des galets de chlore?

Sans appareil automatique, on recourt généralement aux traditionnels galets de chlore, sous forme stabilisée ou non stabilisée. La première résiste aux UV et conserve une rémanence dans la piscine: cependant le stabilisant s’accumule dans le bassin et diminue peu à peu l’efficacité du chlore. La forme non stabilisée (ou « chlore choc ») réagit immédiatement fortement: elle est utile pour rattraper un problème d’eau verte par exemple, mais ne permet pas un traitement sur la durée.

La solution est donc d’utiliser un chlore non stabilisé à diffusion lente, qui permet un traitement régulier, en ajoutant à la main dans l’eau du bassin un peu de stabilisant dont on contrôle bien la quantité.

Placer le galet de chlore dans le skimmer est une très mauvaise idée! Outre sa potentielle accessibilité aux enfants, le chlore concentré à cet endroit chute par gravité vers la pompe et peut dégrader le matériel en attaquant par exemple certaines garnitures métalliques. Enfin, en plaçant le galet au niveau du skimmer, l’eau est traitée en sortie de bassin alors que c’est plutôt à son entrée qu’elle doit être de la meilleure qualité possible.

L’installation d’un chlorinateur (réservoir de galets branché sur le circuit et placé idéalement dans le local technique sécurisé – loin des enfants notamment) résout ces problèmes en diffusant continuellement le chlore des galets, selon un réglage prédéfini, directement dans l’eau qui retourne au bassin. Cette solution pratique reste cependant moins raisonnée dans l’utilisation des produits de traitement qu’une réelle automatisation.

pool treatment

Comment encore diminuer les besoins en produits de traitement

Le filtre: l'équipement le plus important pour le traitement de l'eau

Le filtre joue un rôle très important dans le réseau hydraulique puisqu’il est responsable de presque 80% du travail de traitement de l’eau. S’il est efficace, les besoins en produits biocides en sont donc réduits d’autant.

Un filtre à éléments comme notre Clean & Clear Plus™ équipé de 4 cartouches est le meilleur compromis: plus efficace qu’un filtre à sable, il n’impose pas non plus une maintenance trop contraignante. Ce type de filtration peut être considérée comme vertueuse, grâce à ses nombreux bénéfices.

Un autre avantage de ce type de filtre est qu’il n’a pas besoin de floculant (exclusivement réservé aux filtres à sable), ce qui permet de se passer d’un produit de traitement supplémentaire.

L'entretien annuel pour diminuer les besoins en produits

Il est conseillé d’effectuer un détartrage complet du filtre chaque année. Le calcaire est un support pour la prolifération des bactéries et crée des chemins préférentiels dans les filtres à sable, ce qui en diminue fortement l’efficacité: ceci induit alors faussement à utiliser plus de produits de traitement dans son eau sans pour autant régler le problème de pollution dû au calcaire.

La couverture de piscine et ses très nombreux avantages

Outre le fait de répondre parfois à une obligation légale, il est idéal de couvrir sa piscine lorsqu’on ne l’utilise pas. La pollution n’arrive en effet que par la surface de l’eau: pluie, végétaux, animaux, etc. Tout élément organique qui se désintègre dans la piscine doit être ensuite traité, ce que limite une couverture, qui protège aussi des UV qui détruisent le chlore.

Par ailleurs, la couverture réduit l’évaporation ainsi que le refroidissement de l’eau et diminue ainsi les dépenses en énergie. Enfin, elle limite aussi les accidents en cas de chute dans le bassin (enfant, animal): en bref, la couverture offre de très nombreux bénéfices aux propriétaires de piscine.

La douche des baigneurs: importante aussi chez soi!

Si se doucher avant d’entrer dans un bassin public est une pratique répandue, elle est tout aussi importante dans le cadre de sa piscine privée. En effet le premier pollueur est le baigneur, en raison des nombreuses matières organiques qu’il transporte sur sa peau et qu’il ne devrait pas déposer dans l’eau de sa piscine.

La juste dose de produits de traitements au bon moment

Le traitement biocide de l’eau de piscine est donc nécessaire pour la santé des baigneurs mais doit être le plus conscient et raisonné possible. Quand ce n’est pas le cas, l’eau peut rapidement souffrir d’un surplus de produits chimiques ou au contraire s’avérer inefficace pour lutter contre les bactéries et autres présences organiques indésirables, voire parfois dangereuses pour les baigneurs.

Pour éviter ces ennuis et garder l’esprit tranquille tout au long de la saison, confier ce traitement à des appareils automatiques est donc de loin la meilleure solution!

Et si vous souhaitez approfondir vos connaissances sur les produits désinfectants, vous pouvez consulter notre article au sujet de Réglementation sur les produits désinfectants: contrainte ou opportunité pour les piscines?

Add new comment

The content of this field is kept private and will not be shown publicly.

All indicated Pentair trademarks and logos are property of Pentair. 
Third party registered and unregistered trademarks and logos are the property of their respective owners.

© 2021 Pentair. All rights reserved.